Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mélenchon soutient les Calédoniens « de souche »

Mélenchon soutient les Calédoniens « de souche »

Kanaks contre Caldoches, ça recommence dans la fureur et le feu. Plus que les causes supposées et évoquées je regarde l’instrumentalisation politique de cette violence.

 

nouvelle-valedonie, melenchon, lfi, emeutes,La situation est grave. La pénurie alimentaire menace. Supermarchés et commerces sont dévalisés, détruits, brûlés. C’est une catastrophe économique.

Plus encore, des pharmacies sont braquées et incendiées. Nombre de malades dépendants de leur traitement sont menacés de mort rapide pour certains comme les personnes dialysées.

De grandes entreprises comme Décathlon sont parties en fumée, mais aussi des entreprises calédoniennes. On tire sur des policiers, on tire dans les maisons des non-kanaks. Les habitants se groupent et organisent leur propre défense. Ils sont prêts à se battre pour sauver leurs vies. La police ne peut assurer leur sécurité.

Les émeutiers, Kanaks, s’en prennent aux représentations du colon, de l’homme blanc. Ils sont ethno-centrés et se revendiquent de l’identité kanak, seule habilité selon eux à habiter leur territoire ancestral.

Identitaires, violents, d’un souverainisme agressif. Ils aiment le président de l’Azerbaïjan, ce pays qui veut dominer et possiblement éradiquer les Arméniens. Drôle d’amis.

 

nouvelle-valedonie, melenchon, lfi, emeutes,C’est alors que Jean-Luc Mélenchon apparaît et tonne contre le colonialisme encore à l’oeuvre selon lui.

« Cent soixante-dix ans d’acharnement n’ont pas suffi à abattre la volonté kanake de redevenir souveraine de son destin et nul n’y parviendra jamais. Il n’y a pas d’(autre) issue à une situation coloniale que la décolonisation et tout le reste est une perte de temps. »

Cela se discute, tout n’est pas si simple. La pays d’Oc est aujourd’hui totalement français, comme d’autres régions conquises, occupées et annexées au fil de l’Histoire et de l’épée. Faut-il s’attendre à voir JML soutenir d’éventuels autonomistes locaux?

Il y a un paradoxe. D’un côté il soutient les indépendantistes Kanaks au nom d’un droit de naissance naturellement légitime (eux seuls seraient les véritables habitants de souche, historiques). De l’autre il déclare la France ouverte à toutes les immigrations, légales ou non, sans plus faire mention de l’origine des habitants de souche les plus légitimes.

En Nouvelle-Calédonie, défendre son pays et se prévaloir de son origine territoriale, culturelle et in fine ethnique, c’est bien, mais en France c’est raciste et réactionnaire, c’est mal.

Enfin, en soutenant les Kanaks, Don Mélenchon refuse que des « étrangers » (principalement français) installés depuis au moins dix ans disposent d’un droit de vote. Pourtant c’est ce que son parti propose pour la Métropole. Double langage.

Les Kanaks indépendantistes veulent une terre kanake dirigée par des Kanaks. Cela fait danser Mélenchon. La majorité des français veut réguler l’immigration. Cela fait fulminer le même.

 

 

Catégories : Politique 8 commentaires

Commentaires

  • Merci pour votre analyse toujours pertinent, hommelibre. Je me permettrais juste de rebondir sur le sujet de l’influence de l’Azerbaïdjan, qui est un sujet que je crois connaître assez bien.

    On ne peut pas vraiment dire que les Kanaks « aiment » le président Aliev, dont ils n’avaient vraisemblablement, jusqu’à il y a peu, jamais entendu parler. Et cette proximité récente semble de prime abord assez singulière, car de fait, si la France devait appliquer en Nouvelle-Calédonie les mêmes méthodes et le même narratif que l’Azerbaïdjan, elle commencerait par organiser le blocus des régions Kanak, de manière à les affamer, puis les bombarderait massivement, et enfin laisserait aux Kanaks 48 heures pour évacuer l’île afin que les colons français puissent retrouvrer leurs « terres historiques » (c’est l’exact narratif de Bakou dans l’affaire du Karabagh - et qui a récemment été étendu à l’Arménie dans son ensemble).

    Qu’est-ce qui motive donc cette proximité récente? Il se trouve que l’Azerbaïdjan est une dictature pétrolière héréditaire (on y est président de père en fils, et la vice-présidente est l’épouse du président), mais Ilham Aliev, actuel dirigeant, est très soucieux de l’image de son pays à l’international, et prêt à consacrer des milliards (littéralement des MILLIARDS) pour constituer des réseaux d’influence à même de redorer son blason.

    Or actuellement, Aliev a une dent contre la France. En effet, celle-ci est le seul pays à avoir eu la dignité de soutenir - un peu, et en paroles uniquement - les Arméniens dans leur conflit avec l’Azerbaïdjan. Ce qui est évidement déjà trop pour Bakou, qui depuis multiplie les opérations anti-françaises, notamment dans les DOM-TOM.

    Nul doute que le soutien au FLNKS se traduit donc en espèces sonnantes et trébuchantes, ce qui explique les drapeaux azéris brandis par les manifestants. Ce n’est pas l’amour du président Aliev qui les motive, mais celui de son pognon.

  • Vos précisions sont bienvenues, car on en parle sans savoir vraiment ce qu'il en est.

    On accuse aussi la Chine et je n'en sais pas plus.

  • J’ajouterais que, derrière l’influence de l’Azerbaïdjan, on peut sans doute déceler celles, plus discrètes, de la Russie (alliée de fait le l’Azerbaïdjan) et de la Chine, la première dans le but de nuire à la France, la seconde dans l’optique de rafler les immenses réserves de nickel calédoniennes, et également de bouter la France hors de la région Pacifique, où elle estime que cette dernière n’a rien à faire.

  • La France coloniale, hautaine et mérisante, les ex-colonies n'en veulent plus. Les autochtones veulent être chez eux et reconnus comme tels, Influences extérieures ou non, L'Afrique et les Dom-Toms veulent être chez eux. Ils vénèreent leurs racines. Ca s'appelle le souveraininsme. Est-ce méprisable ?

  • "Ils sont ainsi, les peuples : attachés à leurs racines, leurs cultures, leurs mythes, leurs histoires. Leur
    géographie."
    Ainsi parle Christiane Taubira. Et elle a raison. Dommage qu'elle n'applique pas cet axiome également au peuple français.
    Ah mais, suis-je idiot, pour la gauche, le "peuple" français n'existe pas!

  • La France n'est pas hautaine et méprisante

  • Christiane Taubira, la dame qui ne voulait pas rappeler la traite négrière arabo-musulmane pour ne pas culpabiliser les jeunes issus de cette origine.

  • Le Kanak n'est pas un esclave. Il jouit de tous les droits français, comme ceux, issus des anciennes colonies, et qui demandent et obtiennent la nationalité française. Ces derniers ont alors le droit de vote, comme devraient l'avoir, sur l'île, tous les gens qui sont venus de la métropole pour s'y installer. Trois référendums ont refusé l'indépendance. Que faut-il de plus ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel