Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un trou baladeur

Un trou baladeur.

Cela se passe loin, très loin au-dessus de nos têtes. Un monstre traverse l’univers plus vite que le son. Rien ne l’arrête. Mieux vaut ne pas être sur son chemin il avale tout.

 

étoiles, trou noir, ciel, espace, Quoi? Une sorte de nouveau Godzilla? En pire: il fait 20 millions de masses solaires. Et il se déplace très, très rapidement: plus de 450 km par seconde, soit plus de 1 600 000 km/h. Et il laisse derrière lui une traînée d’étoiles.

« [il] se déchaîne dans le vide intersidéral et percute les nuages de gaz qui se trouvent sur son chemin. Vu les forces démesurées en jeu, ce gaz se transforme ensuite en une traînée d’étoiles, qui ont été repérées par le télescope spatial Hubble de la NASA. »

Ce fidèle télescope Hubble est toujours aux avant-postes.

Il s’agit donc d’un trou noir supermassif, qui se promène entre les étoiles. Mais pourquoi tout seul? Par le hasard des collisions cosmiques.

«  … deux galaxies ont probablement fusionné il y a environ 50 millions d’années, amenant deux trous noirs supermassifs à tourner l’un autour de l’autre. Mais une troisième galaxie, avec son propre trou noir, serait ensuite rentrée en collision avec cet ensemble. De quoi créer un trio instable et chaotique, qui a fini par éjecter l’un des trous noirs à une vitesse phénoménale: le monstre repéré par Hubble pourrait couvrir la distance entre la Terre et la Lune en seulement 14 minutes. »

Ce que voit Hubble a eu lieu dans un lointain passé, il y a quelques milliards d’années, nous ne serons donc pas avalés par ce glouton.

Et pourquoi laisse-t-il une traînée d’étoiles? À cause des gaz interstellaires:

« Les chercheurs pensent que le gaz est probablement réchauffé par la collision avec le trou noir, puis se refroidit après son passage, ce qui donne naissance aux étoiles aperçues sur sa trajectoire. «Le gaz qui se trouve devant lui est frappé par l’impact supersonique, à très grande vitesse, du trou noir», selon Pieter van Dokkum. »

L’univers nous réserve encore bien des surprises.

 

Catégories : Science, Univers 5 commentaires

Commentaires

  • Cher Hommelibre, voilà un billet des plus rafraîchissants (malgré les températures en jeu)! Car en effet, si ce qui se passe sur Terre est primordial pour nous, ce qui se passe (ou passa) dans l'Univers l'est tout autant! Je vous souhaite de Joyeuses Pâques!

  • Nous ne sommes plus concernés par le passé de l'univers, sans doute. Et l'avenir ? L'humanité n'est qu'un bref instant dans les cinq milliards d'années du Soleil. S'il lui reste encore cinq milliards à vivre, serons-nous encore là ?

  • à Henri,
    Serons-nous encore là ? Même pas en poussière
    mais notre esprit vagabond peut-être. . .

  • Alors chère Marianne, profitons du temps présent, celui qui nous fait vivre, nous fait connaître le Monde, nous fait aimer la vie... jusqu'au bout !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel